Philippe Savary

Philippe Savary photographie en noir et blanc car cela lui permet d'avoir un regard personnel sur les choses et sur la réalité. Le noir et blanc selon lui n'est pas la perception réelle de la vie mais il en est tout proche, juste à côté. Il permet de faire ressortir l'ombre et la lumière d'un même instant, de montrer l’âpreté et la tendresse des choses de la vie, de changer la perception ordinaire.

Philippe Savary photographs in black and white because it allows him to have a personal view of things and reality. The black and white according to him is not the real perception of life but it is very close, right next to it. It makes it possible to bring out the shadow and the light of the same moment, to show the bitterness and the tenderness of the things of life, to change the ordinary perception.

Terre d’origine, terre d’adoption : impressions bords de mer
Exhibition at Christopher Hotel from January 2 to February 2, 2020


La série de photos exposée alterne entre deux décors. D’un côté ma terre d’origine, le département de Charente-Maritime dont les côtes et ses îles, Ré et Oléron, bordent l’Atlantique, et de l’autre St Barth, ma terre d’adoption depuis 22 années. Au contact de ces deux territoires aux rivages éloignés baignés dans un même océan, se révèlent devant mes yeux des impressions, mélange de ciel, de terre et de mer, auxquelles s’ajoute l’air marin dont l’atmosphère enveloppe les vies littorales. Ces éléments mélangés sont comme des couleurs primaires pour ces photos tout en gradations de gris, de noirs et de blancs, et à eux seuls ils pourraient sufre à décrire les impressions de bords de mer. Les objets terrestres et fottants, ainsi que la nature çà et là, s’ajoutent à la composition de l’image dans laquelle parfois des personnages, en bord de cadre, vus de loin, occupent une place toute relative et traversent un décor plus grand qu’eux. Chaque photo peut être perçue comme un écho nuancé ou une variation de la précédente. Les contrastes faibles, les aspérités lissées, la luminosité excessive, donnent le sentiment diffus que la réalité s’est échappée hors du cadre, que les bords de mer sont la marge du monde, que les impressions que l’on y ressent courent et franchissent l’horizon.

The collection of photographs in this exhibition switches between two locations: my homeland, Charente-Maritime (where the coast and islands, Ré and Oléron, border the Atlantic), and St Barts, my adopted home for the past 22 years. Bathed by the same ocean, these two distant shores reveal similar impressions: a mixture of sea, land and sky caressed by maritime air, creating an ambiance that permeates coastal life. In varying shades of grey, black and white, the combination of elements in these photographs is akin to primary colours; and this alone could sufce to convey impressions of the seashore. Various objects in the sea or on the shore, together with natural forms scattered here and there, are added to the image composition. And occasionally, diferent characters also appear within the frame, viewed from afar, occupying a relative position within a comparatively larger landscape. Each photograph could be perceived as a nuanced echo or a variation of the preceding image. The low contrasts, the softened edges, the excessive luminosity … create an impression that is beyond reality, where the shoreline is the edge of the world, and your emotions race towards and beyond the horizon.

Philippe Savary

27 art pieces